Charte de modération des commentaires du Carnet de bord

Au fil des actualités de son Carnet de bord, Exeis donne aux internautes la possibilité de de commenter les articles.
Ces commentaires font l’objet d’une modération a priori (avant publication) par l’équipe Exeis.
Ils seront publiés dans leur intégralité s’ils sont conformes à la Charte de modération édictée ci-dessous.
Cette charte, non exhaustive, fixe des règles générales de bonne conduite. Reste que pour des raisons qui lui seraient propres, Exeis est seul juge de la mise en ligne.
Il est possible à tout internaute de connaître les motifs d’une modération en utilisant les adresses de contact du site, un des premiers motifs étant une allusion au travail de modération dans un commentaire, allusion conduisant automatiquement à mis hors ligne.

Comprenons-nous bien.
Il vous faut :

  • si vous le souhaitez ne pas divulguer votre nom ou vos coordonnées (mail, numéro de téléphone, adresse) afin de protéger votre identité. Dans le cas contraire, en utilisant votre propre patronyme, la communication de cette information relève de votre libre choix,
  • ne pas usurper une identité,
  • ne pas utiliser le langage « SMS »,
  • ne pas publier de messages n’ayant pas de rapport avec le contenu de l'article. Par contre, toute critique constructive, argumentée sera entendue.

Restons courtois.
Pensez à :

  • ne pas écrire en lettres majuscules car, sur Internet, une telle graphie est souvent interprétée comme porteuse de propos agressifs,
  • bannir les propos grossiers, insultants, les attaques directes et autres injures à l’endroit des internautes, des membres de l’équipe Exeis ou de toute autre entreprise ou institution.

Cela va mieux en le disant.
Tout commentaire ou allusion contraires aux dispositions prévues par la loi seront systématiquement rejetés. Cela concerne :

  • l’incitation à la haine raciale, les propos racistes et xénophobes,
  • la négation de crimes contre l’Humanité et des génocides reconnus,
  • l’apologie des crimes de guerre et/ou du terrorisme,
  • les propos à caractère homophobe ou sexiste,
  • les propos d’une nature violente, pornographique ou pédophile,
  • les atteintes à la vie privée ou à la présomption d’innocence,
  • le non-respect du droit d’auteur et de la propriété intellectuelle,
  • l’incitation à la commission de crimes ou de délits,
  • l’apologie des stupéfiants,
  • l’appel au meurtre et l’incitation au suicide,
  • la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire,
  • les messages à caractère promotionnel ou publicitaire.

 

Compte tenu du système de modération a priori, le délai de publication des commentaires peut varier de quelques minutes à plusieurs heures.