Logo Exeis Conseils
Logo Exeis Conseils
Article

Entre modernisation des outils et besoin de proximité avec ses usagers, quels défis pour le secteur médico-social en 2021 ?

Février 2021
Temps de lecture : 7 min

Chaque citoyen français fait appel, à un moment ou à un autre de son existence, au secteur médico-social pour l’accompagner dans son parcours de santé.

Avec une évolution démographique qui tend vers une population de plus en plus senior (grâce à l’amélioration des soins et l’augmentation de la durée de vie), une législation plus stricte, et une digitalisation attendue par le public, le secteur médico-social vit une mutation sans précédent.

Comment appliquer la feuille de route e-santé dans les établissements pour un meilleur accueil des patients et une amélioration du fonctionnement ? EXEIS Conseil vous propose son éclairage pour garantir le succès de votre transformation.

secteur medico-social

Sous les feux des projecteurs, le secteur médico-social se réinvente

Le secteur du médico-social connaît une profonde mutation depuis plusieurs années et doit s’adapter aux multiples évolutions :

Financement des politiques d'aide à l'autonomie des personnes
  • Des attentes usagers : la personne accompagnée n’est plus seulement bénéficiaire mais devient actrice de son projet, et elle est de plus en plus reconnue pour ses compétences d’usager ou d’aidant
  • Du cadre législatif et réglementaire : loi ASV, loi de modernisation de notre système de santé, mesures LFSS en direction du médico-social, Ma santé 2022 et rapports préparatoires à la prochaine loi sur la dépendance, … le cadre est riche et évolutif
  • Stratégiques : une redéfinition des politiques publiques nationales, issues du rapport Piveteau. Ces politiques publiques sont « orientées demandes » et non plus centrées sur l’offre des établissements. Il s’agit de la Stratégie Nationale de Santé.

La nouvelle Stratégie Nationale de Santé, adoptée à fin décembre 2017, vise à répondre aux principaux défis rencontrés par notre système de santé :

  • Adaptation du système de santé aux enjeux démographiques, épidémiologiques et sociétaux,
  • Risques d’exposition de la population aux risques infectieux,
  • Maladies chroniques et leurs conséquences,
  • Risques sanitaires liés à l’augmentation prévisible de l’exposition aux polluants et aux toxiques ,

Les multiples enjeux de cette mutation conduisent les acteurs du domaine à opérer une transformation de leurs offres afin de favoriser l’émergence d’une société plus inclusive, plus équitable dans l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire.

De nombreux défis restent à relever

Dans ce contexte, de multiples difficultés structurelles et organisationnelles ressurgissent et peuvent constituer autant de freins à la mission des établissements et structures de santé :

  • Ressources humaines : Un turn-over élevé des équipes couplé aux difficultés de recrutement et de manque de moyens, dans un contexte de crise sanitaire, pèsent de plus en plus sur le personnel et sur la qualité des soins délivrés. Cela conduit à des contraintes fortes sur le développement des structures.
  • Managérial : L’accélération des rythmes de travail et la complexité croissante des organisations rendent nécessaires une plus grande transversalité et des coopérations multiples dans et hors de la structure.
  • Offre de services et offre de soins : Une nécessaire transformation de l’offre pour aller d’un parcours de soins vers un parcours de vie. Cette transformation doit permettre de faire face au vieillissement de la population, à la croissance des maladies chroniques (suivis plus longs, plus réguliers), mais également de répondre à des patients de plus en plus acteurs de leur santé. En effet, les patients sont de plus en plus attentifs à leur santé, leur bien-être et au suivi via les objets connectés par exemple.
  • Relations usagers avec l’ensemble des acteurs : Elle constitue un élément clé de la relation de confiance qui doit s’instaurer entre les patients, leurs familles et les établissements de santé. Elle repose sur le triptyque : application des droits usagers, prise en compte des plaintes et réclamations, valorisation de l’expression usagers dans la recherche et la mise en place de solutions.

En complément, le parcours de vie fluide de l’usager tient une place centrale et met en exergue l’absolue nécessité de coopération entre tous les acteurs des territoires de santé, soutenue et facilitée par un système d’information simple, sécurisé et interopérable.

ecosysteme et interactions du secteur medico-social

Une réponse à ces défis à travers la feuille de route e-santé...

Pour répondre à ces enjeux, l’Agence du Numérique en Santé a proposé en 2019 une feuille de route e-santé pour répondre aux objectifs suivants :

  • Le développement des usages et des bonnes pratiques du digital
  • La mutualisation de compétences
  • La recherche de maturité informatique

Cette trajectoire se décline selon 5 grandes orientations pour « accélérer le virage numérique en santé » sur le secteur médico-social :

grands axes de la digitalisation du secteur medico-social

Cette trajectoire est outillée et s’appuie sur des plateformes numériques et des outils dont les principaux sont décrits ci-après :

  1. Plateformes Numériques : Elles permettront à chaque citoyen et aux acteurs du système de santé d’accéder à des services numériques dans un cadre sécurisé et avec une navigation plus fluide et plus ergonomique (Espace numérique de santé). Elles proposeront aux professionnels l’accès à des bouquets de services communicants (Bouquet de services PRO). Les données de santé seront collectées de manière sécurisée pour pouvoir les analyser à grande échelle au bénéfice de tous (Health Data Hub).
  2. Le Dossier Médical Partagé (DMP) poursuit son déploiement jusqu’au 1er janvier 2022 dans les établissements médico-sociaux. Le DMP est un
    « carnet de santé » numérique mis à disposition des ayants-droits au régime de sécurité sociale. Il permet aux usagers de partager de manière sécurisée leurs informations de santé avec les professionnels de santé de leur choix.
  3. Le Dossier Usager Informatisé (DUI), introduit par la loi du 2 janvier 2002, oblige les établissements du social et du médico-social à constituer un dossier unique de suivi de l’usager. Il englobe l’ensemble des informations nécessaires aux professionnels de santé pour accompagner les usagers dans les meilleures conditions et peut être, sous conditions, accessible aux usagers.
  4. La Messagerie Sécurisée de Santé (MSS) professionnels et citoyens : l’extension de la MSS aux professionnels et citoyens facilitera les échanges
  • Interprofessionnels,
  • entre les correspondants libéraux et les établissements partenaires
  • avec les usagers...

…de manière sécurisée afin de préserver les données du patient dans le respect du secret médical. Plusieurs solutions de MSS existent sur le marché et se doivent d’être interopérables entre elles.

  1. Télésanté et Télémédecine : La télésanté propose des solutions de coordination de professionnels de santé autour de : la prise en charge et du suivi d’un patient, l’archivage, la transmission de dossiers ou d’informations médicales … La télémédecine quant à elle permet la pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication. Elle se décline en 5 types d’actes médicaux : la téléconsultation, la téléexpertise, la télésurveillance médicale, la téléassistance médicale, la réponse médicale apportée à distance dans le cadre de la régulation médicale (SAMU). 
  2. Le Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR) :  c’est un service en ligne mettant à la disposition des professionnels de santé un répertoire détaillé et mis à jour de toute l’offre de santé. Il permet d'orienter les professionnels de santé vers une offre adaptée à l'état de santé du patient et à proximité du lieu de prise en charge.
  3. Le Répertoire partagé des professionnels (RPPS) :  L’identification numérique des acteurs est une condition indispensable aux échanges et partages de données de santé entre professionnels en toute confiance. L’élargissement du Répertoire partagé des professionnels intervenant dans le système de santé (RPPS) aux professionnels du médico-social servira de socle pour l’identification de ces acteurs dans les services numériques du secteur, dans le respect des exigences applicables en matière de sécurité et d’interopérabilité.

 

Les infrastructures techniques d’hébergement de ces solutions doivent elles aussi répondre à un cahier des charges précis et font l’objet de certifications validant, entre autres, le respect des normes de sécurité (SSL, AES256, ...), la disponibilité et la stabilité des plateformes.

…mais une mise en œuvre parfois délicate

La mise en application des actions associées à la feuille de route est parfois source de difficultés pour certaines structures du secteur médico-social : tous les établissements ne disposent pas du savoir-faire ou des ressources nécessaires à l’atteinte des objectifs fixés.

evolution du SI dans le secteur medico-social

Un accompagnement spécifique est nécessaire autnat en amont des réalisations (audit des systèmes existants et de leur appropriation, définition du schéma directeur, alignement de l’organisation avec les nouveaux modes de fonctionnement…) que de leur déploiement in-situ (cadrage des projets nécessaires, pilotage de projets techniques, conduite du changement…), pour parvenir au niveau de qualité attendu.

Il est par ailleurs essentiel de s’entourer d’équipes projets multidisciplinaires (professionnels de santé, usagers, personnels administratifs, équipes SI…) tout au long de la chaîne de production pour valider l’adéquation des projets aux besoins et contraintes des établissements en favorisant des démarches de co-construction.

 

EXEIS Conseil accompagne les acteurs du secteur médico-social dans leurs transformations et permet de sécuriser la réussite et l’appropriation des nouveaux modes de travail.

Quelques-unes de nos références :

  • Réseau Omeris : Fiabiliser et dynamiser le fonctionnement d’un établissement, pour permettre à l’ensemble des équipes de travailler plus sereinement, et plus efficacement. EXEIS Conseil l’a accompagné dans la fiabilisation des processus et la mise en œuvre de la conduite du changement associée.
  • YMCA Optimiser l’organisation pour répondre aux évolutions de l’environnement et les nouvelles attentes des parties prenantes (financeurs, clients...) par la définition d’un nouveau schéma directeur.
  • Challans Dans le cadre de l’ouverture d’un nouvel Ehpad à Challans, accompagnement à la définition de la feuille de route SI applicatif.
  • ADAPEI 44L’ADAPEI 44 a souhaité redéfinir son schéma directeur des Systèmes d’information pour adapter ses réponses aux évolutions des établissements qu’il accompagne.
A propos des auteurs :
christophe cantin
Christophe CANTIN
Directeur
Christophe dispose de 23 années d’expérience tant dans le Conseil qu’en direction informatique - secteur industriel et services. Christophe intervient tant en amont de projet sur des diagnostic / schéma directeur établissement de feuille de route qu’en direction de projet de transformation.
antoine tortech
Antoine TORTECH
Manager
Avec près de 12 années d’expériences dans le Conseil, Antoine a développé une solide expérience de la direction de programme en organisations complexes sur des sujets divers (Référentiel SI, CRM, Digitalisation des Parcours, UX Design, Fonctions supports, Poste de Travail, Refonte des Processus, Systèmes d’Information Géographiques), dans des démarches AGILE.
Christine Salle
Christine SALLE
Manager
Christine dispose de 20 ans d’expérience professionnelle. Elle cumule l’expérience de postes opérationnels dans les secteurs de la santé et de l’aérospatiale, et de plusieurs années en conseil. Christine a mené de nombreuses missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage et d’accompagnement à la transformation dans l’industrie et les services ainsi que dans le secteur public.
Envoyer un message à

* champs obligatoires

Les informations recueillies sont nécessaires au traitement de votre demande. Pour plus d’informations, consultez nos mentions légales, rubrique " Gestion des données personnelles".