Logo Exeis Conseils
Logo Exeis Conseils
Article

Le PIM, allié indispensable des acteurs du retail

Février 2020
Temps de lecture : 4 min

Avec la multiplication des sources, des formats et des canaux de diffusion, la qualité de la donnée produit est devenue un réel défi. Les difficultés de gestion des catalogues qui en découlent sont fortement dommageables pour les retailers avec des conséquences multiples : time to market important, faibles taux de conversion, absences de produits sur une partie des canaux de vente ou encore augmentation des retours clients. Assurer la qualité de la donnée, et ce quel que soit le canal, est donc aujourd'hui un enjeu primordial pour les distributeurs. Le PIM - Product Information Management - permet d'industrialiser la collecte des informations produits, d’en assurer la centralisation et d’en faciliter considérablement l’exploitation.

supermarche

Plusieurs raisons viennent expliquer les difficultés de gestion des catalogues pour les distributeurs. Les informations sont souvent éparpillées entre les différents services de l'entreprise (marketing, digital, achats, logistique…), réparties dans différents outils (ERP, gestion documentaire, bases de données…), et sous différents formats (XLS, Word, images, CSV, exports spécialisés…), ce qui complexifie le travail des équipes en charge de la gestion du catalogue.

Le PIM, pourquoi est-ce stratégique ?

Avant même de mentionner le bénéfice client, c'est en premier lieu le collaborateur en charge du catalogue qui voit son quotidien amélioré grâce à l'utilisation d'un PIM.

Le PIM relègue au passé l’échange d’informations par mail ou téléphone et la saisie de fichiers Excel devenus pléthoriques. L’automatisation de nombreuses tâches et l’ergonomie du système simplifient drastiquement les tâches de saisie et de mise à jour tout en limitant les erreurs. Le temps gagné peut alors être alloué à des taches à plus forte valeur ajoutée.

Avec le PIM, la mise en place d'une solution unique de référencement ainsi que la simplification des process facilitent la collaboration entre services mais aussi avec les fournisseurs qui peuvent devenir partie prenante dans l’enrichissement de la donnée produit.

Enfin le PIM communique avec les autres systèmes de l'entreprise, afin de pouvoir importer, exporter et synchroniser les données. Le système d’information gagne globalement en agilité, et les informations deviennent disponibles pour tous les canaux : magasin physique, canal web, marketplace ou encore catalogue papier.

Quelles bonnes pratiques pour la mise en place d’une solution PIM ?

Comme dans tout projet, la première tâche est de définir les rôles pour chaque utilisateur concernant l'utilisation du PIM. Pour une bonne mise en œuvre, il est indispensable de déterminer qui utilisera le PIM dans l'entreprise et de faire travailler conjointement tous les départements. Pour cela, commencez par récolter les besoins des métiers, et rédigez des processus de création ou mise à jour de la donnée afin d’uniformiser les modèles internes. Cette phase est importante puisque ce sont ces processus de mise à jour des données qui seront dématérialisés par la solution. Pour tirer le meilleur bénéfice du projet, on veillera particulièrement à dessiner des processus cibles « idéaux », et non à reproduire les processus actuels, souvent rendus lourds et peu efficaces par des années d’évolutions.

Prenez en compte le temps et les ressources nécessaires pour ce projet. Une mise en œuvre réussie nécessite l’adoption de la solution par toutes les parties prenantes : la conduite du changement est ainsi un facteur clé de réussite du projet, et sera favorisée par la mise en place de pratiques collaboratives dès le démarrage du projet, par une communication transparente et des formations adaptées à chaque métier. Il est ainsi vivement conseillé de dédier une équipe au pilotage de projet ainsi qu’à l’accompagnement au changement.

Pensez à l'avenir et aux évolutions des usages

L’erreur la plus communément constatée lors de la mise en place d'un PIM est de se limiter au périmètre actuel des données. Il est essentiel d’anticiper les futurs besoins de l'entreprise et l’évolution des usages, et de les intégrer dès que possible dans l'outil. Il s’agit de prévenir l'obsolescence de votre PIM et d’en faire un véritable moteur de votre transformation.

Du PIM au PXM

Souvent mis en œuvre à l’initiative des équipes e-commerce, le PIM contribue beaucoup plus globalement à l’amélioration de l’expérience client par des contenus adaptés à chaque canal et à chaque point de contact avec le client, physique et digital. La notion de Product Experience Management (PXM) englobe et dépasse celle de PIM, à l’image de ce que présentait l’éditeur Akeneo lors de son événement « APM 2020 ».

Le travail collaboratif sur la donnée permet par exemple d’impliquer les fournisseurs dans leur production, mais aussi les distributeurs. La structuration et la qualité des données offrent de nouvelles opportunités pour faciliter et automatiser les ventes additionnelles ou croisées.

Des applications reposant sur le « machine learning » et l’IA – intelligence artificielle – offrent la possibilité d’enrichir automatiquement vos données produits en les complétant par des informations provenant de multiples ressources en ligne.

L’ouverture des solutions PIM permet à des « pure players » d’en étendre les fonctionnalités pour proposer des services innovants comme l’impression de PLV sur site par le chef de rayon, en fonction de la connaissance qu’il a de sa clientèle.

Tous ces atouts font du PIM un allié indispensable des retailers dans leur quête d’une expérience client qualitative et « sans couture » quels que soient les points de contacts, physiques ou numériques.

A propos des auteurs :
juliette lafaye
Juliette LAFAYE
Consultante Confirmée
Juliette a développé des compétences en management de projet et en excellence opérationnelle dans le secteur du Retail, dans lequel elle évolue depuis près de 5 ans. Elle réalise principalement des missions d’accompagnement au changement.
jean-françois bossard
Jean-François BOSSARD
Senior Manager
Jean-François accompagne depuis 20 ans la transformation numérique d’acteurs de toutes tailles dans des secteurs variés, avec pour dénominateur commun des projets stratégiques à forte visibilité. Il a, en parallèle, acquis de solides compétences en organisation et en management, en France et à l’international.
Envoyer un message à

* champs obligatoires

Les informations recueillies sont nécessaires au traitement de votre demande. Pour plus d’informations, consultez nos mentions légales, rubrique " Gestion des données personnelles".