Logo Exeis Conseils
Logo Exeis Conseils
Article

Paris Retail Week : les 5 tendances à retenir pour 2020

Octobre 2019

EXEIS Conseil était une nouvelle fois présent à la Paris Retail Week, le plus grand salon européen du retail. Plus de 600 entreprises et 25000 personnes ont participé à cette édition 2019 dédiée au e-commerce et au commerce connecté. Au programme : parcours client agile, utilisation de la data, nouveaux moyens de paiements, innovations marketing, marketplaces, marketing B2B, logistique et commerce omnicanal. Après 3 jours d’échanges et de conférences, voici les 5 tendances qui ont retenu notre attention.

paris retail week 2019

Dans un secteur en croissance (4,5% pour la vente de détail), face à la surabondance des offres et aux exigences clients toujours plus élevées, seules les enseignes arrivant à créer la surprise parviendront à émerger.

1. De la data au béton : la nécessité de magasins physiques

Le consommateur attend du lien, du contact physique que le digital ne peut pas lui apporter. C’est pourquoi les magasins physiques demeurent toujours aussi attractifs, d’autant qu’ils se réinventent.

On y trouve maintenant les mêmes services que sur internet. Smart Pixel, par exemple, permet une personnalisation directe du produit par le client, sur tablette.

Par ailleurs, il est maintenant possible d’analyser la posture du visiteur en magasin, de comprendre son comportement et d’optimiser les facteurs d’incitation à l’achat, à l’image des analyses qui peuvent être faites sur les sites internet : analyse du circuit, temps passé par rayon, manipulation des produits...

Même si les nouvelles technologies permettent d’aller plus loin dans l’optimisation logistique et le niveau de service proposé, ce sont avant tout les innovations d’usages et d’expériences clients qui sont retenues comme facteur de différenciation.

2. L’émotion comme levier d’attraction

Le consommateur est attiré par la marque qui représente le mieux son style de vie. Le vrai enjeu pour une enseigne est donc d’avoir le « mojo ». Le design, le story telling et l’expérience sont les leviers à développer pour créer de l’émotion. C’est en cela que les Digital Native Vertical Brand (DNVB), comprendre Pure Players devenus Brick & clicks 2.0, ont su se démarquer.

C’est le cas de Burrow, distributeur de canapés, et son concept de « shop, relax, work and play » : café gratuit, salles de détente avec chaises longues et Netflix en illimité… tout est fait pour se sentir comme à la maison.

Il n’est pas nécessaire d’avoir une activité « cool » pour séduire le consommateur. Il s'agit plutôt de proposer une activité utile sous un format ludique. Les showrooms Dyson en sont un bon exemple. Pour juger de la qualité de ses produits, les consommateurs peuvent tester les aspirateurs de la marque, qui à la manière d’œuvres d’art, sont mis en valeur par des jeux de lumières dans un décor futuriste.

3. Du consommateur au « consomm’acteur »

Le consommateur devient acteur. Pour répondre à cette tendance, les retailers proposent aux clients de micro expériences qui visent à instaurer une relation de confiance :

  • Par la présentation du procédé de fabrication : Stabucks Roastery à NYC
  • Par l’acte de d’achat : Dirty Lemon vous propose de vous servir, puis vous payez dans les 24h, quand vous le souhaitez
  • Par l’essai : c’est le cas de la fameuse « ice room » de Canada Goose pour voir à quel point la doudoune tient chaud
  • Par le feedback : Lululemon propose de laisser un message sur tableau noir en sortie de magasin

4. Du sens et de l’engagement comme proposition de valeur

Avoir un positionnement fort et engagé permet de donner un sens, d’apporter la réponse à un « pourquoi », et donc de délivrer une véritable proposition de valeur :

  • Bulletin a ainsi ouvert des magasins non genrés.
  • Reformation, enseigne de vêtements pour femme, communique sur son bilan énergétique et partage la consommation d’eau ainsi que l’impact carbone pour chacun des vêtements vendus.

Les retailers font preuve d’imagination pour créer du lien et développer une forme de proximité avec le client. En voici deux illustrations :

  • Galeries Lafayette propose des échanges de SMS avec un vendeur attitré.
  • Alibaba a créé des espaces d’allaitement dans les centres commerciaux : les « smart nutring rooms ».

5. La dimension écologique : un critère d’achat à part entière

Le respect de l’environnement est devenu un critère d’achat jusqu’à créer un segment client, comme en témoigne le succès des « free troc parties », ou le « février sans supermarché ». De nombreuses entreprises se lancent par ailleurs sur le marché de l’occasion (North Face par exemple), ou dans les produits recyclés (Veja avec ses premières baskets produites à partir de déchets alimentaires).

L’innovation écologique passe aussi par les emballages. C’est ainsi que sont nées :

  • Loop, plateforme qui propose des emballages consignés, et
  • Return (société fondée par Olivier de Kerimel, alumni EXEIS Conseil), solution clé en main pour industriels afin de remplacer les emballages à usage unique.

Le savoir-faire des équipes EXEIS Conseil dans le secteur de la distribution

Pour en savoir plus sur la vision du secteur de la distribution par les consultants EXEIS Conseil, rendez-vous sur cette page.

A propos des auteurs :
eric djavid
Eric DJAVID
Consultant
Fort de sa double formation en Comptabilité et Gestion (DCG) et en école de commerce (Rennes School of Business), Eric met ses compétences au service des clients EXEIS Conseil depuis 2 ans. Ses expériences sont orientées AMOA, conduite du changement et data management.
estelle martin
Estelle MARTIN
Consultante
Diplômée d’un Master 2 en conseil en management et organisation, Estelle a développé ses compétences en management de projet et en excellence opérationnelle grâce à ses missions récentes chez EXEIS Conseil et à ses expériences précédentes dans l’univers de la distribution.