Logo Exeis Conseils
Logo Exeis Conseils
Article

Serious Games et autres jeux sérieux en entreprise : connaissez-vous bien les règles ?

Dans notre précédent article du 16 juillet 2013, disponible ici, nous vous exposions une vue d’ensemble des techniques d’animation ludiques.
Aujourd’hui, nous vous proposons de revenir sur leur intérêt pour l’entreprise et de vous donner quelques clés pour leur mise en œuvre.

width=550

 

Le jeu comme terrain fertile de vos défis quotidiens !

Lorsqu’il est question :

  • D’animer autour d’un objectif commun,
  • De faire émerger des idées nouvelles,
  • De former vos équipes,
  • De faciliter une prise de décision,
  • D’accompagner un changement dans l’entreprise,

Il est nécessaire de s’assurer que l’ensemble des acteurs soient impliqués et investis dans l’atteinte des objectifs fixés. Vous devez pouvoir compter sur chacun d’entre eux et vous assurer que chaque bonne idée soit entendue et explorée.

Dans toutes ces situations, il est alors commun de faire l’usage d’ateliers afin de rassembler les acteurs et faire émerger les idées ou de faire passer des messages mais de vrais freins peuvent ralentir voire endiguer la synergie souhaitée entre les acteurs et la bonne transmission de vos messages, comme par exemple :

  • Les liens hiérarchiques,
  • Le consensus visant à ne jamais être celui qui apporte de mauvaises nouvelles,
  • Les jeux politiques entre les acteurs (anciennes querelles, concurrence, incompatibilité d’affinités, etc.),
  • Le manque de prise de recul par rapport au sujet traité,
  • Les « a priori » sur le sujet traité,
  • Le format même de votre atelier,

Afin de lever ces freins, vous devez emmener vos équipes au-delà de la coercition qu’ils s’imposent souvent à eux-mêmes.
Les jeux sérieux peuvent être un levier vous permettant de vous affranchir d’un certain nombre de ces contraintes. En effet, le jeu a la vertu d’exacerber certains comportements chez les joueurs :

  • Productivité : En stimulant les sens des joueurs (en réfléchissant avec ses mains par exemple), le jeu permet de détourner l’attention de vos équipes des objectifs opérationnels classiques et est souvent synonyme d’un gain de productivité.
  • Investissement / Engagement : Les participants s’investiront plus dans une démarche ludique, chacun ayant une naturelle prédisposition au jeu. De plus, le jeu oblige, de manière bienveillante, les participants à mettre en place une forme de compétition « amicale » et de se focaliser sur la réalisation d’un objectif.width=333
  • Relationnel : Les joueurs ressentent naturellement une empathie les uns envers les autres, et ce, en dépit des liens hiérarchiques, des « guerres de chapelle », … Le jeu facilite ainsi la collaboration entre les individus et l’émergence d’une intelligence collective.
  • Optimisme : Dans la poursuite du but du jeu, les joueurs ressentent un enthousiasme à vouloir résoudre le problème posé, à gagner la partie. On fait toujours mieux les choses lorsqu’on les fait avec plaisir !
  • Ouverture d’esprit : Le jeu permet d’aborder le problème, la question sous un angle nouveau et par les moyens qu’il utilise (cartes, dessins, Lego ®, …) libère l’expression et favorise l’exploration, l’expérimentation.

Cependant, le jeu n’est pas la réponse à tous vos maux et sa mise en œuvre répond à des principes clés. « On ne joue pas, pour jouer ! »

 Savoir actionner les leviers de succès et anticiper les risques de la démarche

Grâce à son expérience, Exeis a développé une méthode éprouvée qui met en valeur les facteurs clés de réussite d’un jeu sérieux et qui identifie les erreurs à éviter, depuis la phase de préparation et jusqu’au bilan de l’expérience.

Par exemple, un des éléments clés de la réussite du jeu sérieux, pourtant souvent négligé, est la définition de l’objectif attendu. Une nouvelle équipe à fédérer ? Un conflit à gérer ? Une trajectoire d’entreprise à construire ? Autant de raisons de se tourner vers les techniques d’animation innovantes, mais un jeu sérieux n’est pas une fin en soi et doit au contraire s’inscrire dans une démarche plus globale. Il nécessite une phase réflexion initiale sur les attendus et les contraintes afin de proposer la méthode la plus appropriée. En effet, selon la population adressée ou le contexte de l’entreprise, certains types de jeux peuvent être abandonnés ou plutôt privilégiés afin que les effets jouent à plein.
Autre exemple, si le jeu peut parfaitement convenir pour favoriser l’engagement et la motivation des participants à une formation ; le jeu, à lui seul, ne permet pas d’apprendre. Si vous intégrez une approche ludique en formation (quel que soit le type de jeu, vidéo ou jeu de plateau), il est impératif de faire suivre chaque jeu d’un feedback. Car, c’est à partir de ce débriefing que les apprenants auront la possibilité de synthétiser, structurer et partager leurs apprentissages.

Il s’agit de retenir qu’un jeu sérieux utilisé à mauvais escient nuira non seulement au sujet abordé mais plus globalement, décrédibilisera l’approche ludique de sujets sérieux. Aussi l’accompagnement en amont et lors de la mise en œuvre est décisif pour favoriser l’acceptation par les équipes et bénéficier des avantages qu’offrent les jeux sérieux.

Une méthodologie éprouvée et plébiscitée chez nos clients

L’approche personnalisée d’Exeis sur l’utilisation des jeux sérieux a fait ses preuves chez nos clients. En effet, les entreprises sont souvent à la recherche de solutions novatrices et attractives pour répondre à leurs besoins particuliers de formation par exemple, de gestion des conflits ou encore d’aide à la décision, et Exeis a su pour chacune de ses expériences, proposer un accompagnement adapté aux attentes.
En parallèle, nous travaillons sur l’élaboration de nouvelles techniques d’animation afin de renouveler régulièrement notre offre et ainsi nous permettre de proposer des méthodes innovantes et répondant au mieux aux problématiques de l’entreprise. Nous sommes ainsi à même de vous proposer des jeux « sur étagère », comme des jeux personnalisables.

Tenté ? Alors, à vous de jouer ! 

 

L'équipe de rédaction : Mélanie Lidonne, Amélie Jean, Vincent Meignan