2 Mai 2017

L’industrie 4.0, la révolution de demain ?

Partager

Le concept d’Industrie 4.0 correspond à l’adaptation des processus industriels via la mise en place d’usines dites « intelligentes » (« smart factories ») capables d’une plus grande adaptabilité dans la production et d’une allocation plus efficace des ressources, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle révolution industrielle.

Les 3 premières révolutions industrielles sont caractérisées par une innovation technologique majeur mais également par un changement d’organisation de la production :

  • Mécanisation et machine à vapeur
  • Production de masse et électricité
  • Automatisation et informatisation des processus de gestion

Les enjeux de cette révolution ?

Cette 4ème révolution ne résulte pas seulement de la digitalisation de l’information avec le développement de technologies comme les objets connectés (IoT), la réalité virtuelle ou augmentée, le cloud computing et le Big data. Elle répond avant tout aux enjeux du monde VUCA (Volatil, Uncertain, Complex and Ambiguous) et aux changements de comportements des consommateurs :

Adaptabilité de la production par rapport à la demande : les moyens de production doivent s’adapter à une demande variable tant en quantité qu’en évolution de produit. Les moyens de production et l’ensemble de la supply chain doivent acquérir de l’agilité pour être en mesure de réagir rapidement aux évolutions du marché.

Personnalisation des productions : les grandes séries se raréfient et les industriels doivent gérer un portefeuille de produits de plus en plus complexe avec des délais/budget d’industrialisation de plus en plus courts. Ceci nécessite un outil de production plus efficace (efficience, moins de défauts, moins de pannes) avec un apprentissage accéléré. Le partage de l’information avec les machines via la digitalisation des données est un levier d’action.

Flexibilité (agilité) des processus : les processus internes de l’entreprise doivent pouvoir rapidement faire face aux changements (Cycle de vie de l’article, supply chain, sous-traitance et partenariat, processus collaboratif). Le système d’information doit pouvoir s’adapter pour faciliter et porter ces changements.

Traçabilité : elle représente un enjeu majeur, que ce soit pour des raisons de qualité, de réglementation, de service client ou de protection du marché. Nous pouvons la segmenter en 2 types de traçabilité : Track and Trace

  • Tracking (traçabilité logistique) : Correspond à un suivi quantitatif. Il permet de localiser les produits, déterminer les destinations et les origines.
  • Tracing (Traçabilité produit) : Permet de reconstituer qualitativement le parcours des produits. On l’utilise pour rechercher les causes d’un problème qualité. 

Culture d’entreprise et management : la culture d’entreprise est à l’origine de la mise en œuvre d’une démarche « Industrie 4.0 » et doit en être considérée comme la pierre angulaire. Elle consiste à réorienter l’ensemble de l’entreprise autour du client, passant ainsi d’une logique « d’Offre » à une orientation sur « la Demande ». Elle se manifeste par plus transversalité, de collaboration et d’agilité en brisant les « Silos » de l’entreprise. Les impacts sur l’organisation du travail, les hommes et leurs compétences sont nombreux (ex : Décentralisation des décisions, Environnement de travail modifié et développement de nouvelles compétences numériques, capitalisation et partage des connaissances…)

Révolution industrielle ou seulement évolution technologique ?

La conviction Exeis :

L’évolution des enjeux du monde industriel est due aux changements de consommation liés aux nouvelles technologies. La digitalisation ne doit donc plus être vue comme un investissement (qui se décide avec un calcul de ROI) mais comme un positionnement dans le monde du futur.

Et comme pour les révolutions précédentes, certaines entreprises se précipiteront tandis que d’autres ne seront pas suffisamment réactives.

Les solutions spécialisées du type APS, WMS ou MES ainsi que la digitalisation dans les usines ne datent pas d’aujourd’hui : les grands programmes de déploiement d’ERP ont plus de 20 ans.

Nous sommes convaincus que la vraie révolution provient du tournant issu de la volatilité de la demande : nous constatons depuis 20 ans un cycle de réduction des coûts (Réduction des stocks, JAT,  optimisation des réseaux logistiques, augmentation des efficiences de production), de sous-traitance et de délocalisation.

Quelle approche pour aller vers l’industrie 4.0 ?

Ce type de transformation ne peut pas être comparé à un programme classique de développement et d’implémentation d’une solution informatique.

Nous pensons chez Exeis que les 3 leviers de cette transformation sont :

  • L’utilisation des technologies disponibles et à venir
  • L’optimisation des processus de gestion
  • Une nouvelle culture et organisation de l’entreprise

Déjà présent sur des problématiques de processus industriels et de systèmes d’informations, Exeis Conseil accompagne les entreprises industrielles (aéronautique, automobile, agroalimentaire, cosmétique, électronique, matériaux…) dans leurs programmes de transformations. Du schéma directeur, au choix de solution en passant par l’audit des processus, le pilotage de projet / programmes et la conduite du changement, l’expérience d’Exeis garantit un accompagnement efficace et novateur, qui vous permettra de prendre une longueur d’avance.

Partager

Vous souhaitez réagir, donner votre opinion, poser une question ou partager votre expérience ?
Laissez-nous un commentaire pour enrichir cet article !

Consulter la charte de modération